24-05-2016 | Ref : 425 | 4175 |

Retour

1 REG : La 3e compagnie à Chambaran

 

Depuis début 2015 et les attentats survenus en France, la 3e compagnie du 1er Régiment Etranger de Génie est engagée de nombreuses fois sur la mission Sentinelle. Entre deux missions, les sapeurs légionnaires continuent leur instruction comme ce fut le cas au camp de Chambaran. Ce camp compagnie avait plusieurs objectifs. D’une part, les légionnaires ont pu revoir les fondamentaux du combattant à la fois en terrain libre et en zone urbaine. D’autre part, les sapeurs ont revu différentes techniques et savoir-faire génie. Avec des conditions climatiques particulièrement difficiles, l’aguerrissement et la rusticité de la compagnie ont pu être travaillés. Ce terrain marquait également le début de la MCP pour le détachement de la compagnie qui part sur la mission Chammal en mai 2016.

 

Combat en Zone Urbaine :

Evoluant régulièrement dans un environnement interarmes et souvent amenés à progresser à pieds en zone urbaine, les sapeurs doivent maîtriser les fondamentaux en combat localité afin de pouvoir appuyer au mieux les unités de mêlées. C’est pour cela que les sections se sont entraînées dans le village de combat pour progresser dans une rue, reconnaître une pièce et un bâtiment, utiliser ses armes en zone urbaine…

 

Savoir-faire du combattant et du sapeur de combat :

« Se déplacer, se poster, utiliser ses armes », les actes élémentaires du combattant ont été travaillés au cours de séances de tir FAMAS et PAMAS ainsi que lors de séances de drill qui ont permis inculqués les bons schémas et les cadres d’ordres. De plus, les sapeurs légionnaires ont revu quelques techniques génie tels que l’ouverture d’itinéraire avec menace IED, la pose de bouchons de mines ou encore un chantier de déminage et de dépollution.

 

Rusticité et aguerrissement :

Malgré le vent, la pluie et même la neige de Chambaran, les aigles de la 3 ont enchaîné les activités qui leur ont permis de s’aguerrir : course d’orientation, marches de jour et de nuit avec bivouac tactique. Ces deux semaines se sont clôturées par une synthèse de deux jours niveau section durant laquelle les sapeurs ont pu restituer ce qu’ils ont vu lors des instructions. En gardant comme fil rouge l’aguerrissement, cet exercice s’est terminé avec une marche commando de 8km avec brancardage.

 

Ce terrain de deux semaines a donc permis aux légionnaires de revoir les savoir-faire du combattant et différentes techniques génie. Avec des conditions climatiques difficiles, ce camp a contribué à augmenter la cohésion des sections et de la compagnie. De plus, les sapeurs légionnaires de la 3 ont pu montrer leur volonté de s’instruire et de progresser afin de toujours être prêts !

 

En images

r r a y

Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc