Retour

Actualités

PREMIERE MOUTURE DU BREVET DE « COMBAT DU GENIE EN ZONE URBAINE » POUR LE 1er REG

01-03-2018 | Ref : 447 | 1226 |

Dans le cadre de la spécialisation de la 4ème compagnie de combat du génie du 1er REG au combat en zone urbaine, la section du lieutenant dB a participé au premier stage de « brevet de combat du génie en zone urbaine ». Il s’agissait pour les stagiaires, non seulement de maîtriser l’ISTC AZUR, mais surtout de maîtriser et restituer les savoir-faire propre aux techniques de combat du génie en zone urbaine. Ce brevet s’est déroulé en deux temps, le travail de l’ISTC dans un premier temps, puis le travail sur les techniques et tactiques de combat du génie.

Un premier passage concluant au CTZUB

Après une forte préparation au tir menée par les cadres de la section et de la cellule tir, les Dragons de la 4 se sont rendus au Centre de Tir en Zone Urbaine (CTZUB) pour y parfaire leur technique. Cette infrastructure installée à Sissone aux abords du CENZUB permet d’effectuer des tirs en milieu urbain à balles réelles.

Après une évaluation sur le niveau en tir et la maîtrise de la sécurité, les légionnaires ont été formés aux différentes techniques de déplacements et de neutralisations d’ennemis en zone urbaine. La formation théorique et pratique a fait place aux tirs à balles réelles. Des ennemis se dévoilent face aux ouvertures de manière à ce que les légionnaires soient intégrés dans un scénario le plus réel possible, mais gare aux cibles civiles qui se cachent dans le bâti et qui mettent à rude épreuve la concentration des tireurs.

De même, des tirs en espace clos sont programmés. Les légionnaires ont donc pu tirer en réel dans des pièces de bâtiments meublées sur des ennemis retranchés. Une mise en situation de stress est réalisée par une ambiance sonore de combats et des effets de luminosité afin de déstabiliser les stagiaires. De même, la section a effectué des tirs à très courte distance sur des cibles après une pénétration énergique et brutale dans la pièce où les ennemis étaient retranchés.

Sont aussi planifiés des tirs depuis des espaces confinés tels que des buses ou des soupiraux ainsi que depuis des véhicules à l’arrêt ou en déplacement. Des instructions sur l’enchainement des feux après jet de grenade dans des bunkers ont également été organisées par les instructeurs.

La rotation s’est achevée par une synthèse des connaissances en combat AZUR de chaque légionnaire. Les épreuves étaient composées d’une restitution de tir en ruelle ainsi qu’en bâtiment clos, via la saisie pièce par pièce d’une maison truffée d’adversaires. Le pourcentage de réussite lors de cette synthèse a oscillé entre 80% et 95% de restitution, cela a donc été une avancée déterminante dans l’instruction au combat urbain de chaque dragon.

Enfin pour clore la rotation, un combat section a été mené sur toutes les installations du site du CTZUB. Les légionnaires de la 4ème compagnie ont donc pu patrouiller en VAB en ville et tirer depuis les trappes et à l’arme collective. Il leur a aussi fallu prendre d’assaut un bâtiment, riposter depuis les ouvertures et combattre dans une tranchée réelle. Cette manœuvre section s’est terminée par la prise de force d’un camp de rebelles par un groupe d’assaut, appuyé par leurs camarades depuis les hauteurs des bâtiments.

Cette rotation a été un réel succès et a permis à chacun de muscler ses connaissances en combat urbain. La maîtrise de l’ISTC AZUR était le prélude fondamental à l’instruction qui allait suivre.

Détection et effraction

La zone urbaine est la zone par excellence de la valorisation du terrain, du piègeage, en bref de l’utilisation de l’environnement par l’ennemi. Les stagiaires ont donc naturellement bénéficié de plusieurs instructions dispensés par les EOD sur le risque IED et piège en zone urbaine. Ainsi le dernier des légionnaires connaît les risques de pièges dans le bâti, les techniques les plus fréquentes et les méthodes essentielles pour limiter les risques. Le dernier des légionnaires a ainsi la connaissance et la capacité pour limiter les risques de fonctionnement des pièges en zone de combat.

Mais sous le feu, c’est la composante effraction qui offre le plus d’intérêt. Effraction chaude à l’aide de charges explosives AD HOC ou effraction froide à l’aide de coupe-boulons, de bélier ou encore de pied de biche. Toute la semaine, de jour comme de nuit, les sapeurs ont utilisé tous ces outils jusqu’à les mettre en œuvre les yeux fermés. Après avoir mis en œuvre des effractions chaudes réelles, les stagiaires ont été entrainés à la mise en place des explosifs au sein du groupe d’infanterie. Charge en C, charge baton, charge à poche d’eau, charge linéaire au cordeau ; les sapeurs doivent toujours chercher à employer la charge qui aura le meilleur effet, et ne jamais oublier de faire mettre les combattants à l’abri !

Droit en enfer

Action de destruction par explosif, fouille de pièce, appui à la saisie d’un bâtiment, les principales qualités du génie en zone urbaine ont été condensées lors de la synthèse des deux dernières nuits.

Par binôme, après avoir reçu un ordre initial sommaire et restitué leur mission sur caisse à sable, les sapeurs se sont infiltrés jusqu’à un objectif à fouiller, avant de rompre le contact vers une mission de coup de main dans les ateliers du régiment. A l’issue de leur mission de destruction de véhicules, ils ont rejoint un trinôme d’infanterie sur le hangar « zone urbaine » du régiment pour offrir leur appui. Des techniques de vérification de non-pollution, jusqu’à l’effraction chaude, en passant par l’ISTC AZUR et l’incident SAN ; les stagiaires ont prouvé qu’ils maitrisaient les techniques au point de les restituer sans difficulté, malgré le froid et la fatigue. Par le sang-froid démontré lors de la manipulation des chaines explosives et l’agressivité lors du combat en zone urbaine, les Dragons ont prouvé la maîtrise des différentes techniques enseignées cette semaine.  

Après une préparation d’une semaine, ce stage de deux semaines a permis de former des sapeurs rompus aux techniques de combat en zone urbaine jusqu’au dernier légionnaire. Les titulaires du brevet sont prêts pour les combats de demain, à déceler les pièges pour protéger nos amis, et propulser l’ennemi tout droit en enfer[1].

 

[1] « Nous sommes des bâtisseurs, des guerriers / Tout autant des saboteurs / Il y a des mécréants qui n’ont pas cru aux sapeurs / Et nous les avons envoyé droit en enfer » - Hymne des sapeurs de combat américains


Le REG'1NFOS n°5 est paru !

01-02-2018 | Ref : 446 | 1464 |

Le nouveau numéro du REG'1NFOS, journal interne du régiment, vient de paraitre. Il détaille les activités et manifestaions du régiment depuis la fin du mois de septembre 2017.


La 1e Cie en aguerrissement au CNEC

29-12-2017 | Ref : 445 | 2654 |

Dans le cadre de sa mise en condition finale avant projection, la 1ère compagnie du 1er régiment étranger de génie a suivi un stage d’aguerrissement de 3 semaines au Centre National d’Entrainement Commando (CNEC) en novembre 2017.

La première semaine de stage s’est déroulée à Mont-Louis – impressionnante citadelle Vauban située à dix minutes de Formiguères. Lors de cette semaine en montagne, les cadres et légionnaires de la Une ont dû affronter une météo hostile : neige, verglas, températures descendant jusqu’à – 12°C, etc.
Les journées étaient rythmées par des pistes d’audace, du tir, des séances de mise en œuvre d’explosifs, des parcours collectifs, du rappel ou encore du combat au corps à corps.
Toutes les nuits, les sections quittaient la « PfDR de Mont-Louis » (Plateforme Désert Relais) pour remplir une mission bien précise ; les scénarii s’inspirant des situations rencontrées par les troupes françaises en opérations extérieures (marches d’infiltration, découverte et fouilles de caches, embuscades, saisie et destruction de rampes de tir, bivouacs tactiques, etc.). Des renforts de la cellule EOD et de l’infirmerie du 1er REG étaient également présents pour ajouter davantage de réalisme aux exercices joués (découvertes d’IED, caches piégées, blessures au combat, EVASAN, etc.).

La deuxième semaine, la 1ère compagnie a rejoint la petite ville de Collioure en bord de mer pour s’aguerrir et s’entraîner dans son domaine de prédilection : l’amphibie. De fait, bien que l’accent n’ait pas été mis sur les activités nautiques, la Une se devait de « goûter » l’eau de mer à 12°C !
Parcours nautique, nage commando, séances de zodiac et de kayak, abordages de plage sont autant d’activités qu’il aurait été dommage de rater !
Poursuivant son aguerrissement et son entraînement dans les autres domaines (célèbres pistes verte et rouge du fort Miradou, C4, exercices tactiques de nuit, etc.), la compagnie a pu effectuer une première synthèse d’une journée au fort Béar (ouverture d’itinéraire, saisie du fort, capture et gestion de prisonniers, fouilles d’objectifs, EVASAN, etc.).

Le stage d’aguerrissement a été conclu par un raid synthèse de 3 jours en autonomie dans l’arrière-pays de Collioure.
Hormis la mise en place nautique par « beachage », l’exercice s’inspirait des retours d’expérience des théâtres d’opérations extérieures. Le terrain s’y prêtait bien puisque plusieurs légionnaires grimés en GAT (groupes armés terroristes) pour l’occasion avaient trouvé refuge dans une zone sanctuaire rocailleuse et difficile d’accès. Ainsi, après avoir ouvert la route et fouillé différents objectifs, les sapeurs d’assaut se sont infiltrés dans le dispositif ennemi et ont finalement réduit la menace sur tous les objectifs. La grande diversité des lieux (tunnel rocailleux dans la montagne, ancienne caserne militaire, batterie de tir, ruines, zones escarpées, etc.) a permis d’alimenter des scenarii variés et intéressants ; les renforts étant toujours présents pour donner vie à cette synthèse. De fait, les légionnaires ont pu appliquer les fondamentaux du combat débarqué en s’appuyant sur la POP (procédure opérationnelle permanente) malienne : déplacements tactiques, assauts d’objectifs, prises à partie à courte distance, établissement de bivouacs en zone hostile, tout en continuant à entretenir leurs savoir-faire de spécialistes : recueils d’informations sur les ressources saisies, neutralisations et gestions de suicide-bomber,  fouilles d’individus suspects, recueils d’informations relatives au domaine MUNEX auprès des populations civiles ou encore destruction de matériels dangereux. Une mémorable « marche topo » de nuit a clôturé ce raid synthèse en beauté. Au total, sur les 70 km parcourus en terrain difficile, 10 objectifs ont été saisis et fouillés, et plusieurs plastrons et EEI ont été neutralisés.

Fiers du travail accompli pendant ces trois semaines, les légionnaires de la Une ont reçu leur brevet d’aguerrissement commando au fort Miradou à Collioure. Grâce à ce stage, la compagnie aura pu s’aguerrir et s’entraîner de façon assez poussée une toute dernière fois avant d’être projetée prochainement en opérations extérieures.


EXERCICE DE FOUILLE

03-10-2017 | Ref : 444 | 2716 |

Après une semaine de formation sur le fondamentaux du sapeur, la 1ère section de la 1ère Compagnie a pu restituer à ses chefs tout ce qui avait été appris au cours d'un exercice de fouille de cache de munitions.

Une partie de la nuit, depuis la colline en face du site, ils ont surveillé et récolté du renseignement. Au petit matin, la section a pu intervenir : fouiller et interroger les personnes qui assuraient la garde du site, sécuriser la zone, fouiller l'ensemble du site à la recherche d'armes ou de munitions, et secourir un de leur camarade blessé par une grenade.


Action Sociale des Armées

02-08-2017 | Ref : 162 | 14414 |

Le rôle de l'assistante sociale : sa mission est d'assurer le soutien social des ressortissants du Ministère de la Défense qui se trouvent dans une situation difficile, afin d'améliorer la capacité opérationnelle des unités, en faisant en sorte que la disponibilité des personnels ne soit pas altérée par des soucis d'ordre familial ou financier. A leur écoute de façon permanente, elle se doit au secret professionnel (article 378 du Code Pénal).

Vous soutenir si vous rencontrez des difficultés fait partie des nombreuses missions incombant à l'Action Sociale de la Défense. Pour résoudre au mieux vos problèmes, des aides et des prestations sont à notre disposition (aides financières, aides à l'accession à la propriété, aides à la mobilité, aides à la garde des jeunes enfants, aides aux vacances...)

Les militaires du 1er REG sont souvent en OPEX. Les épouses, affectées par l'éloignement de leur conjoint ont besoin d'un soutien constant afin de les aider au mieux à s'intégrer à la vie de tous les jours et à leur faire bénéficier des avantages sociaux auxquels ont droit tous les citoyens. Le 1er REG dispose par ailleurs d'un centre social géré par l'IGESA. où elles peuvent se retrouver autour d'un café et participer à diverses activités, notamment à des cours de français langue étrangère dispensés par le GRETA de Bagnols sur Cèze.

 

Pour faciliter l'accueil des familles, le service social est installé dans le bâtiment du BEH, à l'entrée du quartier (sur le parking à gauche de l'entrée).

 

Les assistantes sociales :

Pour la CCL, la 5e Cie, l’antenne du GSBDD et services rattachés
Mme Isabelle BEUF
email : isabelle.beuf@intradef.gouv.fr
- Avec ou sans rendez-vous, du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h à 17h, le vendredi de 8h à 12h.
Tél : 04 66 50 75 65


Pour la CA et les 1e, 2e, 3e et 4e Cie
Mme Jacqueline WILLEM
email : jacqueline.willem@intradef.gouv.fr
- Sur rendez-vous, du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h à 17h, le vendredi de 8h à 12h.
Tél : 04 66 50 76 55

 

Passation de Commandement Juillet 2017

01-08-2017 | Ref : 443 | 2876 |

Une grande cérémonie était organisée au 1er Reg de Laudun le 28 juillet 2017 à l'occasion du changement de chef de corps.

Vendredi 28 juillet, au quartier général Rollet, le colonel Emmanuel Phelut, chef de corps du 1er Régiment étranger de génie, a rendu son commandement au profit du colonel Olivier Pinard-Legry.

Le général Jean-Pierre Bosser, chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT), a décoré le drapeau du régiment.
Accompagné du général Maurin, commandant la Légion Etrangère, il a remis plusieurs décorations.

A l'issue de la prise d'armes, en présence des élus locaux, des décrets de naturalisation ont été remis à plusieurs légionnaires.


Biographie

01-08-2017 | Ref : 118 | 54817 |

Colonel Olivier PINARD-LEGRY

Chef de corps du 1er REG

Né le 08 juillet 1975, il entre à Saint-Cyr en 1995 puis il choisit le génie en 1998 et effectue une année d’application à l’Ecole du génie d’Angers.

Affecté au 1er Régiment étranger de génie, il y passe 7 années où il tient successivement les postes de chef de section, d’officier adjoint et de commandant d’unité. Pendant ces années, il effectue 7 missions à l’étranger (Djibouti, Sénégal, Kosovo, Cote d’Ivoire et Afghanistan).

Il est ensuite affecté deux années en qualité d’officier instructeur tactique à l’Ecole du génie avant d’intégrer l’Ecole de guerre où il est stagiaire au cours supérieur d’état-major et au collège interarmées de défense. À cette occasion, il effectue une autre mission en Afghanistan où il est détaché à l’ambassade de France à Kaboul.

Pour compléter sa scolarité à l’école de guerre, il suit une scolarité MBA à HEC pendant une année avant d’œuvrer pendant deux années à la section technique de l’armée de terre (STAT) en qualité d’officier de programme.

En juillet 2013, il est affecté comme chef du Bureau Opérations et Instruction au 1er Régiment étranger de génie. Il effectue en particulier une mission au Mali, de décembre 2013 à mars 2014, comme chef des éléments génie de l’opération Serval.

De mai 2015 à juillet 2017, il sert au cabinet du chef d’état-major de l’armée de Terre en qualité de rédacteur des interventions du général chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT).

 

Depuis le 28 juillet 2017, il commande le 1er Régiment étranger de génie.

 

Marié et père de quatre enfants, il est chevalier de la Légion d’honneur, de l’ordre national du mérite et titulaire de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze.

Camerone 2017

24-04-2017 | Ref : 441 | 8993 |

Programme des festivités de Camerone

A l'occasion de la commémoration des combats de Camerone, le 1er Régiment Etranger de Génie #1REG ouvre ses portes au public le dimanche 30 avril et le lundi 1er mai.. C’est l'occasion de venir découvrir le régiment, rencontrer les légionnaires et participer à de nombreuses activités !

Entrée libre et gratuite.

Au programme le 29 avril :
- 18H : Messe de camerone, en l'église de Laudun, animée par l'aumonier Bolog, le père Sylvestre et la chorale du régiment.

Au programme le 30 avril :
- 09H : Ouverture des portes du régiment. Accueil du public.
- 10H15 : Fermeture des portes.
- 10H25 : Début de la prise d’armes présidée par le Général Durieu, revue des troupes, remise de décorations, etc...
- 11H30 : Défilé des troupes à pied
- 12H15 : Réouverture des portes et ouverture officielle de la kermesse avec les pionniers. Nombreuses activités ludiques* (baptème de plongée, initiation au déminage, course de drônes, parcours du combattant, stand de tir airsoft, tour en VAB...), démonstrations dynamiques à partir de 14h30, stands de découverte des métiers/matériels de la Légion, tombola*, manèges forains*…).
Restauration sur place assurée en toute convivialité (nombreux stands divers et variés).
- 13h45 : Concert en plein air de la Musique de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris
- 21H00 : Election de miss Képi-blanc, en ouverture du Bal du Légionnaire.
- 02H00 : Fin du bal – Fermeture du quartier

Au programme le 1er mai :
- 11H : Ouverture de la kermesse. Nombreuses activités ludiques* (baptème de plongée, initiation au déminage, course de drônes, parcours du combattant, stand de tir airsoft, tour en VAB...), démonstrations dynamiques à partir de 14h30, stands de découverte des métiers/matériels de la Légion, tombola*, manèges forains*…).
Restauration sur place assurée en toute convivialité (nombreux stands divers et variés).
- 16H30 : Tirage de la tombola
- 20H : Fin de la kermesse

*activités payantes

Infos pratiques / Mesures de sécurité :
L’accès en véhicule à l’intérieur du régiment n’est pas autorisé. Le stationnement se fera sur les parkings de l’Espace Jacques Brel ou du gymnase Pierre de Coubertin à l’Ardoise à partir desquels des navettes de bus militaires seront mises en place.

Le 1er REG passe à l'assaut

01-03-2017 | Ref : 440 | 5327 |

Le Mardi 28 février et le mercredi 1er mars 2017, le 1er REG a organisé un exercice grandeur nature afin de parfaire les compétences interarmes de sa section de liaison et de reconnaissance offensive (SLRO). 

Cet exercice basé sur des retours d’expériences d’Afghanistan ou encore Malien, a permis de compléter les compétences de la section. Cette dernière est composée d’une équipe de plongeurs de combat du génie (PCG), d’une équipe de déminage (EOD), d’un binôme WIT (Weapon Intelligency Team) et d’un groupe de fouille opérationnelle spécialisée (FOS). Pour cet exercice, ils étaient renforcés d’un élément cynotechnique spécialisé dans la détection d’explosifs de la BA115 d’ORANGE, d'un appui aérien du 5e RHC et d’un renfort de la BFST afin de faciliter la mise en place via la troisième dimension.

A la recherche d'un chef d’une cellule djihadiste

Lors du briefing, le chef de section annonce qu’ils vont être employés pour déceler une cache ennemi dans laquelle se retranche sûrement le chef d’une cellule djihadiste ! Ce dernier aurait comme projet de perpétrer des attentats terroristes sur la base de Laudun et dans ses environs. La SLRO est donc mobilisée afin de s’infiltrer et d’identifier la cache d’arme et si possible de capturer ce terroriste dans un but précis : obtenir du renseignement utile à la force.

Afin d’être le plus discret possible, la section a réuni l’intégralité des acteurs pour un briefing avant mission afin de se coordonner pour être le plus efficace possible. C’est décidé, la mise en place se fera de nuit et par moyens aéroterrestres. L’équipage Puma effectuera donc a minima une rotation pour déposer les plongeurs de combat, et plus si par hasard la QRF (Quick reaction force = Force de réaction rapide) devait être déclenchée, le puma serait alors en mesure de les acheminer rapidement sur zone, afin de perdre le moins de temps possible.

La cellule des PCG se met donc en branle et se voit déposée au sommet du plateau de César en corde lisse depuis le Puma. Après une infiltration de plusieurs heures, les plongeurs de combat trouvent enfin la grotte tant cherchée. Leur recherche fut fructueuse puisque ladite cache est remplie d’explosifs avec notamment une ceinture de suicide bomber (bombe humaine). Les EOD, la FOS et les WIT sont immédiatement alertés et mis en place par hélicoptère puis jalonnés par les PCG. La SLRO étant désormais au complet, elle peut œuvrer sur le terrain pour obtenir un maximum de preuves qui pourraient incriminer les terroristes.

A l’assaut !

Si les équipes d’investigation ont réussi à démanteler un plot logistique, elles n’ont pas réussi à intercepter le cerveau de l’opération, qui s’est exfiltré et retranché dans un campement à quelques kilomètres de leur position. Après un bref compte rendu à la hiérarchie, l’ordre est donné !  Les légionnaires de la SLRO lanceront donc un assaut sur le campement des djihadistes près de Lascours.

Afin de mettre le maximum de chance de leur coté et pour multiplier l’effet de surprise qui sera décuplé avec l’obscurité, les cellules de la SLRO se divisent pour attaquer de part et d’autrse du campement et ne laisser aucune possibilité à l’ennemi de s’enfuir de nouveau. Rapidement les détonations claquent et les déflagrations illuminent la nuit. Submergés par la puissance et le nombre, les djihadistes se replient non sans infliger quand même quelques pertes mineures à la force.

Un exercice au plus près de la réalité.

Pour la dernière partie de l’exercice, juste après l’attaque du bivouac, les militaires de Laudun sont allés sur le stand de tir pour rejouer l’assaut du camp. Mais cette fois-ci, plus question d’infiltration ni d’échanges de tirs contre d’autres militaires qui jouent l’adversaire. Pour cette récidive, les plastrons sont remplacés par des cibles d’exercices et les chargeurs remplis de munitions à blanc (d’exercice) sont échangés par des chargeurs à balles réelles.

Dans un contexte opérationnel, les hommes de la SLRO seront amenés à se servir réellement de leurs armes. Il est donc indispensable qu’ils maitrisent parfaitement le maniement de celles-ci. Au coup de sifflet, lancé par le maitre de tir qui scrute chacun de leurs fait et geste et veille au bon respect des consignes de sécurité, les plongeurs s’avancent vers les cibles puis ouvrent le feu dès l’instant où elles surgissent devant eux. Durant l’assaut, un des équipiers s’écroule au sol en hurlant. Il a été touché par une balle adverse, il faut donc rapidement l’évacuer sous le feu adverse, sans céder au stress, ni à la panique.

Cet exercice final, en conditions on ne peut plus réelles, permet à chacun de vérifier l’exactitude de ses réflexes. Comment après une courte nuit de sommeil, en état de stress aigüe, les hommes de la SLRO arrivent à évacuer un blessé, lui prodiguer les premiers secours, faire une demande d’évacuation sanitaire par hélicoptère et le tout en continuant à faire feu sur l’adversaire. 

Un bilan plus que positif.

Si la mission n’était en réalité qu’un exercice, le bilan n’en est pas moins important. Le 1er Régiment étranger de génie met un point d’honneur à développer sa SLRO, afin d’entrainer tous ces acteurs, qui habituellement agissent de manière indépendante, à œuvrer ensemble. Ce n’était pas le premier exercice du genre à être monté par la cellule. Le premier qui avait un scénario légèrement différent (démantèlement d’un laboratoire clandestin de fabrication d’explosif), avait mis en exergue  le fort potentiel de la section de liaison et de reconnaissance offensive. Alors pour cette nouvelle édition, tous les acteurs et tous les moyens ont été joués, y compris les comptes rendus par radios et l’envoi instantané des éléments à charge (notamment compte rendu et photos), qui ont été recueillis sur la zone.

La montée en puissance de cette capacité quelque peu spéciale permet d’imposer aux yeux de tous les compétences du génie et du régiment, et ainsi démontrer leurs capacités à être employés et déployés notamment en opérations extérieures.


Week-end familles au centre IGESA de Puy St Vincent

28-02-2017 | Ref : 439 | 2538 |

week-end familles au centre IGESA de Puy St Vincent.

Tarif par personne en pension complète :

    • 79€ si personne en chambre seule
    • 63€ sur la base d’une chambre double
    • 55€ sur la base d’une chambre à 3, 4 ou 5 personnes.

Tarif réduit de 20% pour les enfants de 2 à 11 ans et gratuit pour les moins de 2 ans.
Les familles du régiment sont prioritaires pour cette activité.
Dépêchez-vous de réserver !

Départ en bus militaire le vendredi vers 13h30 et retour le dimanche vers 19h30.
Pour ceux qui ont déjà réservé, merci de bien vouloir régler au plus vite votre participation, ceci validera votre engagement.

Invitation à Aubagne

28-02-2017 | Ref : 438 | 2264 |

Jeudi 30 mars : L’épouse du Général MAURIN commandant la Légion étrangère, invite les épouses de légionnaires ou d’anciens légionnaires à passer une journée à Aubagne, maison mère.

Départ en bus à 7h30 pour un retour estimé vers 17h.
Si aucun bus n’est disponible, il faudra avoir recours au covoiturage.

Plusieurs activités sont organisées le matin (visite du musée de la Légion étrangère, d’un santonnier, d’un atelier de poterie ou de la maison natale de Marcel Pagnol), il vous faut choisir l’une d’elles, elle sera suivie d’un déjeuner au château de la Demande.

Participation de 13€ à payer d’avance au BEH.

Pensez à vous inscrire au plus tôt auprès du secrétariat du CSA : 04.66.50.75.34

Le Club des épouses vous emmène au Hamam

28-02-2017 | Ref : 437 | 2407 |

En ces froides journées d’hiver, nous avons décidé de vous proposer le vendredi 3 mars 2017 un moment de chaleur et de bien-être : une journée au hammam La Sultane à Avignon.

La journée comprend l’entrée au hammam + gommage du corps, le thé et le savon noir vous seront offerts, puis couscous maison sur place.

Fin de l’activité après le déjeuner.

Il vous en coûtera 25€ tout compris, au lieu de 45€ (merci le club des épouses).

Compte-tenu de l’activité du régiment, nous ne pourrons avoir de bus, aussi nous aurons recours au covoiturage.

Pour vous inscrire, contactez le secrétraita du CSA : 04.66.50.75.34

Présentation du CSA du 1er REG

28-02-2017 | Ref : 203 | 18438 |

 

Le CSA est une association de la fédération des clubs de la défense.

Agréé par le ministère de la jeunesse et des sports, le CSA offre plusieurs sections sportives réservées au personnel militaire et civil de la défense ainsi qu’à leurs familles.

Certaines sections sont cependant ouvertes aux personnes extérieures de la défense (sous réserve de parrainage).

L’objectif de ce type de club est de développer la cohésion et l'esprit "défense", tout en contribuant à l’amélioration du cadre de vie des militaires de la garnison.

 

Actuellement, au sein du CSA du 1er REG, les activités suivantes sont proposées :

  • Activités manuelles (couture, tapisserie...)
  • Sorties culturelles et excursions
  • Club des épouses
  • Pilates
  • Piscine / Aquagym
  • VTT
  • Cyclisme
  • Plongée
  • Badminton
  • Musculation
  • Basketball
  • Football
  • Rugby
  • Week-end sportifs

 
Pour toute information, contactez le secrétariat du CSA du 1er REG au 04.66.50.75.35

Formation Militaire Initiale du Réserviste (FMIR)

25-02-2017 | Ref : 436 | 6900 |

En février 2017, la 5e compagnie de réserve du 1er REG, aux ordres de l'Officier Adjoint le CNE Tanguy W., a encadré pour 15 jours une Formation militaire initiale de réserviste (FMIR) au quartier général Rollet.

Cette première formation doit permettre au futur réserviste opérationnel d’acquérir rapidement les savoir-faire élémentaires du sapeur : manipulation et utilisation des armes, dont le FAMAS, entrainement physique (marche, self-defense, parcours du combattant...), secourisme, topographie, camouflage, etc...

En fin de formation, les "stagiaires" ont été "rendus à la vie civile", avec leur ESR (Engagement de Servir la Réserve)... et leurs prochaines dates de formation !

 

Si vous aussi vous voulez intégrer la réserve opérationnelle du 1er REG, pour des informations ou pour postuler :

  • contactez le Bureau Réserve par téléphone au 04.66.50.77.71 ou par email à recrut.reserve.terre1reg@gmail.com
  • consultez notre reportage FMIR sur notre page facebook
  • Vous pouvez également consulter le dépliant ci-joint
  • ou posez vos questions via la rubrique "contacts" du site.

Festivités de Noël

02-01-2017 | Ref : 434 | 3247 |

Comme chaque année, les festivités de noel ont occupé le régiment durant le mois de décembre. Pause bien méritée après une année intense, moment de retrouvailles, fête de famille ou fête religieuse, les occasions de marquer l’événement sont nombreuses.

Le mois de décembre a été rythmé par de nombreuses activités :

  • Visite des blessés à Laveran.
  • Réalisation de crèches et concours de crèches le 24 décembre.
  • Repas de Noël de l'AALE.
  • Visite du COMLE.
  • Challenge sportif de Noel (remporté par la CA).
  • Messe de Noel et veillée (en présence de Kevin Emeneya).
  • Repas de Noel des épouses.
  • Noel des enfants au Forum de Laudun...

INSTRUCTION DES SOUS OFFICIERS

23-12-2016 | Ref : 435 | 3093 |

INSTRUCTION DES SOUS OFFICIERS

Durant 4 mois, 3 caporaux-chefs du 1er REG ont suivi une formation au 4e RE de Castelnaudary pour devenir sous-officier de la Légion.
Le 23 décembre dernier, en présence notamment du chef de corps et du président des sous-officiers du 1er REG, et à l'occasion d'une cérémonie solennelle, ces 3 légionnaires se sont vus remettre leur nouveau grade.
Cette promotion de nouveaux sous-officiers a choisi de prendre le nom de "Major Nikolic", parrain contemporain, en hommage à ce sous-officier du 1er REG tué au Mali en 2014.

Concert de la Musique de la Légion Etrangère

14-12-2016 | Ref : 433 | 2662 |

Jeudi 1er décembre, 20h30 au Forum de Laudun. 

63 musiciens, 24 nationalités différentes, et pourtant l'impression qu'ils ne font qu'un !
Leur prestation est parfaite, comme chaque fois.
Les spectateurs étaient au rendez-vous, la salle du Forum était comble !

Le chef de musique, le Lieutenant-Colonel Lardeux, n'a pas manqué d'apporter plusieurs notes d'humour dans le spectacle : cette année, nous avons pu découvrir en avant-première le "ballet" de la légion et les "ignace's boys", sans oublier le morceau joué sur une machine à écrire des années 50. Un vrai régal !

Pendant près de 10 minutes, les musiciens ont excellé sur un morceau intitulé "Mont Blanc", émouvant et puissant à la fois, joué en hommage au 5 légionnaires du 2e REG emportés par une avalanche en janvier 2016. A lui seul, ce morceau valait le déplacement !


Sainte Barbe 2016

13-12-2016 | Ref : 432 | 2603 |

Chaque année au début du mois de décembre, le 1er REG fête Sainte Barbe, patronne des sapeurs.

Les festivités ont débuté par un trail en individuel, suivi d’un challenge sportif par compagnie. Rassemblant l’ensemble du régiment présent au quartier, les épreuves proposées ont été conçues dans l’esprit du sapeur. C’est la 3e compagnie qui a remporté le challenge cette année.


Une prise d’armes a eu lieu le vendredi 9 décembre au Quartier Général Rollet, présidée par le général DURIEUX commandant la 6ème Brigade légère blindée, en présence des autorités civiles et militaires.
A l’issue du défilé, une cérémonie de remise des décrets de naturalisation pour 5 légionnaires a eu lieu en salle d’honneur. La matinée s’est terminée par un vin d’honneur, la remise de galons de caporal-chef à 4 caporaux et la remise d’un képi noir.

Enfin, c’est dans une ambiance conviviale et au son des chants de la Légion étrangère que la Ste Barbe s’est terminée avec la traditionnelle choucroute.


Exposition "Les artistes de la Légion"

18-09-2016 | Ref : 430 | 3779 |

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, le 1er REG a organisé en Avignon une exposition intitulée "Les artistes de la Légion".

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2016, le 1er REG a organisé les 17 et 18  septembre une exposition temporaire intitulée "Les artistes de la Légion".
Cette exposition s'est tenue dans le magnifique cloître des Carmes, sis Place des Carmes en Avignon.

L'exposition a présenté près de 100 oeuvres de 11 artistes différents.

Parmi les artistes exposés : plusieurs peintres officiels de l'Armée (Paul Anastasiu, Evguenïi Ponomarev, Andréas Rosenberg, Christian Billet, Sergio Ostroverhy, Michel Montigne) ainsi que des artistes-peintres confirmés ou amateurs particulièrement inspirès (Mme Spiaggia, M. Perez y Cid, M. Lebrat...).

Le vernissage de l'exposition a eu lieu vendredi 16 septembre en présence du M. Bernard Gonzalez, préfet du Vaucluse, et de quatre des artistes exposés (M. Perey y Cid, M. Ponomarev, M. Lebrat et Mme Spiaggia).


Exposition "Les artistes de la Légion" dans le cadre des Journées du Patrimoine 2016

12-09-2016 | Ref : 429 | 2923 |

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2016, le 1er REG organise en Avignon les 17 et 18 septembre 2016 une exposition intitulée "Les artistes de la Légion".

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2016, le 1er REG organise les 17 et 18 septembre une exposition temporaire intitulée "Les artistes de la Légion".

Cette exposition se tiendra dans le magnifique cloître de la Maison Manon, sise Place des Carmes en Avignon.

L'exposition présentera près de 100 oeuvres (photos, tableaux, aquarelles...) réalisées par des cadres, légionnaires, retraités et réservistes de la Légion Etrangère.

On comptera parmi les artistes exposés plusieurs peintres officiels de l'Armée (Paul Anastasiu, Evguenïi Ponomarev, Andréas Rosenberg, Christian Billet, Sergio Ostroverhy, Michel Montigne) ainsi que plusieurs artistes-peintres confirmés ou amateurs, mais toujours trés inspirès (Mme Spiaggia, M. Perez y Cid, M. Lebrat...) à découvrir à cette occasion.

Ouverture au public : samedi 17 et dimanche 18 septembre2016, de 9h à 18h.
Entrée libre et gratuite.

Nous vous attendons nombreux !

(Pages: 1/11 | 219)

Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc